Dimanche de la Santé

 

« Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Soigner le malade en soignant les relations. »

« N’abandonnez jamais personne. La vie humaine, en raison de sa destination éternelle, conserve toute sa valeur et toute sa dignité dans n’importe quelle condition, même dans la précarité et la fragilité, et en tant que telle, elle est toujours digne de la plus haute considération. Visiter les malades est une invitation que le Christ adresse à tous ses disciples, le ministère de la consolation est un devoir de tout baptisé. Combien de malades et de personnes âgées vivent chez eux et attendent une visite ! Nous ne pouvons pas manquer de leur offrir la proximité de Dieu. Autour de la personne malade, il est nécessaire de créer une véritable plateforme humaine de relations ouvrant à l’espérance. » Pape François

 

C’est là la mission de la Pastorale de la Santé, aller visiter les personnes isolées, souffrant du grand âge ou de la maladie, parfois désemparées.

Nous revenons chaque fois le cœur gonflé, notre réservoir affectif rempli de l’amour que ces personnes nous témoignent. Elles sont bien souvent très démunies dans leur faiblesse, physiquement et psychologiquement, conscientes que leurs dernières forces les quittent peu à peu. Ce dénuement vécu, dans une grande humilité, nous édifie et nous rappelle que l’essentiel est loin d’être dans l’apparence. Grâce de la pauvreté qui nous apprend à nous déposséder, à ralentir notre rythme toujours effréné, à nous faire proches de ceux qui n’ont que l’amour à nous donner.

En ce jour de la fête de Notre Dame de Lourdes, que tous puissent être attentifs à ceux qui souffrent de solitude, ceux qui sont rejetés, ceux qui semblent ne plus exister aux yeux du monde.

Des cartes, dans les présentoirs de l’église, sont à votre disposition pour vous permettre de vous associer à notre mission, pour vous-même et ceux qui vous entourent.

 

La Pastorale de la Santé –

Pour Saint Pothin – ENVOYER UN MAIL – 06 82 23 10 91

Pour l’Immaculée Conception – ENVOYER UN MAIL

Pour lire l’intégralité du message du Pape François CLIQUEZ ICI