Avant-hier, nous avons célébré la fête de la Présentation du Jésus au Temple. Le pape François, dans son angélus du 2 février 2020, nous propose une belle lecture de cet évangile (Lc 2, 22-40) :

« Quarante jours après sa naissance, les parents de Jésus portèrent l’Enfant à Jérusalem pour le consacrer à Dieu, comme le prescrit la Loi juive. Cet épisode soumet notre attention à l’exemple de certains personnages. Il s’agit de Marie et de Joseph, de Siméon et d’Anne, qui représentent des modèles d’accueil et de don de leur vie à Dieu. Tous les quatre n’étaient pas pareils, ils étaient tous différents, mais tous cherchaient Dieu et ils se laissaient conduire par le Seigneur. Une de leurs attitudes est celle du mouvement : Marie et Joseph se mettent en marche vers Jérusalem ; pour sa part, Siméon, poussé par l’Esprit, se rend au Temple, tandis que Anne sert Dieu jour et nuit sans relâche. De cette façon, les quatre protagonistes de ce passage de l’Evangile nous montrent que la vie chrétienne requiert du dynamisme et demande la disponibilité à marcher, en se laissant guider par l’Esprit Saint. »

Ce dynamisme de la vie chrétienne concerne tous les baptisés mais également l’Eglise. Un adage chrétien le dit : « Ecclesia semper reformanda », qui peut se traduire par : « l’Eglise doit toujours se réformer ». Bien entendu, elle garde inchangé le cœur de la foi et ce qu’elle enseigne mais elle doit toujours s’interroger sur la manière d’annoncer ce message pour qu’il soit audible pour nos contemporains. De la même façon, elle doit aussi s’interroger sur les activités qu’elle mène. Dit autrement, l’Eglise d’il y a 100 ans est différente de celle d’il y a 50 ans, d’il y a 10 ans et d’aujourd’hui. C’est le cas pour notre paroisse aussi.

La question à se poser est la suivante : quel est le prochain pas que le Seigneur nous invite à vivre dans les 5 prochaines années ? où notre bon pasteur veut-il conduire notre communauté ? Que souhaite-t-il que nous gardions, améliorions, changions ? Un groupe de réflexion réfléchit à cette question. C’est dans ce cadre qu’a lieu le sondage actuel. Il s’agit de comprendre ce que vous attendez de la paroisse, ce que vous aimez, les choses qui seraient à améliorer…

Vous avez été 430 à répondre. Merci mille fois pour votre participation ! Vos apports sont constructifs, donnent de belles pistes ! Pour certains d’entre vous, ça a été l’occasion de vous faire connaître, de partager une chose qui vous tenait à cœur, de nous proposer vos services. Nous travaillons actuellement sur les résultats et nous vous les ferons connaître dans quelques semaines. Si vous n’avez pas encore participé, il est encore temps de le faire !

Dieu notre Père, ouvre nos cœurs pour que ton Esprit Saint guide notre communauté afin qu’elle soit toujours davantage à l’image de ton Fils, au service de tous.

Père Olivier de Petiville, vicaire de l’ensemble paroissial Saint Pothin Immaculée Conception