Se laisser regarder par le Christ et se risquer à le suivre en confiance

Ce dimanche, nous allons entendre Jésus proclamer « Le temps est accompli et le Règne de Dieu s’est approché : convertissez-vous et croyez à l’Evangile ». Ce règne de Dieu, c’est-à-dire la manière dont Dieu agit, se donne maintenant à voir en Jésus. Cela suppose une conversion, un changement de mentalité. Il s’agit de perdre les représentations qui empêcheraient d’accueillir Dieu en personne, lui qui vient visiter chacun d’entre nous. Le recevoir demande une ouverture que le récit de l’évangile appelle « croire ». Croyez à l’Evangile, en d’autres termes, croyez que l’annonce proclamée fait du bien.

 

Le premier acte de Jésus consiste à s’entourer de compagnons. Cela dit beaucoup sur la manière d’agir de Dieu. La relation aux autres devient primordiale. Pour les disciples, l’invitation à suivre Jésus commence par un regard. Jésus prend l’initiative de les rejoindre jusqu’à l’intime d’eux mêmes. Il leur fait cette promesse qu’ils deviendront des « pêcheurs d’hommes », qu’ils conduiront d’autres hommes à Jésus comme eux-mêmes ont été « pris » par lui. Avec cette promesse, ils peuvent se risquer en confiance à suivre Jésus dans un élan intérieur et spontané. Répondre à l’appel va de soi et c’est pour eux un surcroit de vie. Ils deviendront des éveilleurs d’humanité à leur tour.

 

Du côté des disciples, aucune parole, mais une décision qui les engage tout entier dans cette relation nouvelle en rupture avec leur habitude de vie. Jésus devient le pôle central de leur existence. Nous ne sommes pas tous appelés à suivre Jésus à la manière des quatre premiers disciples. Pour autant, nous pouvons toujours nous laisser aller à sentir ce regard de Jésus en nous, son appel à le suivre et désirer y répondre à notre manière, comme si cela allait de soi, même s’il n’y a pas d’appel sans rupture.

 

« Devenir pêcheur d’hommes » : notre mission nous est déjà donnée. Elle suggère aussi une longue transformation dont Jésus aura l’initiative et qui touche au plus profond de notre identité. Nous sommes aussi transformés par les relations qui s’instaurent entre nous, au sein de notre paroisse et auprès de ceux qu’elle accueille. A partir de ce dimanche à St Pothin et dimanche prochain à l’Immaculée Conception, la paroisse vous propose un sondage rapide pour que vous puissiez vous exprimer sur la transformation de notre communauté afin qu’elle soit encore davantage « pêcheur d’hommes ».

FLASHEZ-MOI OU CLIQUEZ

 

Benoît Jourdain, pour l’équipe de la Transformation Pastorale