Kerygma ! Soyons des témoins joyeux et amoureux du Christ !

Nous nous sommes retrouvés, 4 paroissiens, envoyés par notre curé à Lourdes à un rassemblement fin octobre pour creuser la question du Kérygme. Etaient présents 2800 personnes venues de toute la France, dont 45 évêques et 250 prêtres.

Vous avez dit Kérygme ? Un mot tiré du jargon de l’église dont finalement l’étrangeté nous permet de nous questionner davantage sur l’essentiel de la foi. Le kérygme est simultanément l’acte d’annonce et son contenu sous la forme la plus concentrée possible. Pour François, le kérygme c’est : « Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver, et maintenant Il est vivant à tes cotés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer. » Cette parole de Kérygme, parole de puissance, ne veut pas d’abord énoncer des idées. Elle veut faire advenir un évènement : la présence du Christ ressuscité ici et maintenant. Elle tisse une relation entre celui qui la proclame et celui qui la reçoit.

Une de nous quatre témoigne : « Nous sommes dans un monde, une société anxiogène où les personnes cherchent des repères, un sens à leur vie. La réponse que nous pouvons leur donner c’est l’Amour, la fraternité et la joie que nous retrouvons grâce au Kerygme qui est le début d’un chemin. Le Kerygme c’est annoncer, transmettre que le Christ est vivant, qu’il est ressuscité et qu’il nous aime. C’est l’annonce qui permet une véritable rencontre avec le Christ, une rencontre qui peut changer une vie si nous nous laissons convertir par Dieu, et qui nous permettra d’être des témoins joyeux et amoureux du Christ. 🥳💕« 

 

Par les enseignements, les rencontres, la fraternité et les grâces que nous avons eues la joie et la chance de recevoir pendant ces 4 jours, c’est ce que nous avons touché du doigts. On était invité à en vivre pour pouvoir ensuite en être témoin, en particulier auprès de vous. A nous, très humblement, d’en trouver la façon… Peut être en s’associant sur la paroisse à cette dynamique de transformation pastorale qui veut faire advenir du nouveau pour donner le goût de l’évangile et mieux accueillir ceux qui sont appelés à faire partie du Royaume de Dieu.

 

Isabelle, Laurent, Marie-France et Benoît