De saint Paul Apôtre aux Philippiens (2° lecture du dimanche 20 septembre)

« Frères, pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage.
Mais si, en vivant en ce monde, j’arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir.
Je me sens pris entre les deux : je désire partir pour être avec le Christ, car c’est bien préférable ; mais, à cause de vous, demeurer en ce monde est encore plus nécessaire.

Quant à vous, ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ. »

Quelle « tension » magnifique dans le cœur de Paul entre ce désir d’être tout entier au Christ, dans la plénitude de sa gloire et la soif d’annoncer le nom de Jésus !

– Etre au Christ totalement est bien sûr le plus profond désir de l’Apôtre ; « cela est bien préférable » : il a une soif dévorante d’être avec celui qu’il a rencontré sur le chemin de Damas …

Avons-nous cette même soif ?

– Mais ce qui prime ultimement, « à cause de vous », dans la condition présente, c’est de servir humblement, c’est de témoigner de celui qu’il aime pleinement … voilà une belle leçon d’oubli de soi à la suite de son Maître et Seigneur …

« Oui, malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » (1 Co 9,16) s’écrie le même Paul …

Avons-nous le même désir ?

– Tout cela « si j’arrive à faire un travail utile » : le disciple est éprouvé car il ne peut mesurer si son « travail » est utile ; il ne peut que s’en remettre avec confiance à celui qui seul donne la fécondité.

Nul orgueil donc dans le choix du disciple d’être au service de ses frères : Jésus est le Pasteur ! Il s’agit simplement d’être des serviteurs …

 

Chers paroissiens, ce double appel à être tout donné au Christ et à ses frères, dans l’humilité d’une fécondité qui ne vient pas de soi, nous est adressé !

Ce mercredi 23 septembre, nous rendrons grâce pour les 20 ans de diaconat de Jean-Paul Grouès ; samedi prochain 26 septembre sera ordonné Frédéric Subra comme diacre permanent ; nous sommes invités à venir rendre grâce le dimanche 27 septembre à 10h30 à l’Immaculée pour son ordination.

Qu’ils puissent tous deux vivre de la parole de Saint Paul entendue ce dimanche ! Et que nous tous par notre fidélité à cette même parole les soutenions dans leur ministère de serviteur !

 

   Père Patrice Guerre, curé de l’ensemble paroissial Saint-Pothin Immaculée Conception